Comment faire pour payer les études universitaires (quand vous n’avez pas épargné)

Chaque mois de septembre, plus de cinq millions d’enfants canadiens retournent à l’école, ce qui pousse de nombreux parents, en particulier les parents d’enfants plus âgés, à s’interroger sur un avenir pas si lointain. De nombreux articles insistent sur la valeur future des études postsecondaires et traitent de l’importance de commencer à épargner tôt afin d’être prêt à participer aux coûts de l’éducation au Canada.

Excellente idée! Mais que se passe-t-il si vous n’avez pas commencé à épargner pour le collège ou l’université alors que votre enfant portait encore des couches?

C’est peut-être parce que vous ne pouviez pas vous le permettre, ou parce que des événements marquants se sont produits pendant cette période. Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas le seul parent dont le diplôme de fin d’études secondaires de son enfant arrive à grands pas et n’avez rien mis de côté. Selon les données IPSOS, près du tiers des parents canadiens d’enfants âgés de 14 à 22 ans n’ont pas épargné pour la scolarité future de leur enfant. Si vous faites partie de cette catégorie de parents, soyez sans crainte! Nous avons quelques suggestions sur la façon de payer des études universitaires au Canada même si vous n’avez épargné aucune somme d’argent.

Le coût des études postsecondaires au Canada

Avant de pouvoir déterminer comment vous allez aider votre enfant à payer ses études, il est important de connaitre la somme d’argent dont il aura besoin. Une fois que le futur étudiant aura réduit sa liste, il sera prudent de valider le coût des frais de scolarité, des livres et de tout outil ou équipement nécessaire au programme de son choix. L’un des facteurs les plus importants sera souvent le coût de la vie, lequel peut varier considérablement selon le lieu et les préférences personnelles.

Un autre facteur important dont il faudra tenir compte sera de savoir si votre enfant restera à la maison ou ira faire des études loin de votre foyer. Quelle est la différence? Selon un récent article de Maclean sur le coût des études universitaires au Canada, les étudiants qui vivent à la maison peuvent s’attendre à dépenser environ 9 000 $ par an en frais de scolarité et autres dépenses connexes. Ceux qui envisagent de faire des études loin du foyer familial peuvent s’attendre à dépenser plus de 20 000 $ par an. Quel que soit le choix de votre enfant, attendez-vous à dépenser une somme considérable pour les études postsecondaires au Canada.

Payer les études universitaires sans REEE

Les étudiants bénéficiant d’un soutien financier limité de la part de leurs parents qui contractent un prêt pour financer leurs études peuvent s’attendre à obtenir leur diplôme avec une dette moyenne de 16 727 $ à la fin d’un programme universitaire de quatre ans. C’est un lourd fardeau pour quelqu’un qui commence tout juste dans le monde du travail. Il n’est donc pas surprenant que les parents se sentent obligés de faire ce qu’ils peuvent pour aider, même si cela se fait au détriment de leurs propres projets d’avenir.

Cependant, avant de commencer à remplir la paperasse pour encaisser votre épargne-retraite afin de compléter le coût de l’éducation au Canada, vous devez savoir qu’il y a des avantages importants à ce que les enfants contribuent au coût de leur scolarité. Pensez à ceci : des contributions financières plus élevées de la part des parents sont associées à de moins bonnes notes de la part des étudiants. Si cela ne vous convainc pas, peut-être qu’en lisant ce qui suit vous le serez : les étudiants universitaires qui travaillaient à temps partiel pendant l’année scolaire (jusqu’à 20 heures par semaine) avaient une moyenne supérieure à celle de ceux qui ne travaillaient pas du tout. Ils acquièrent également une expérience de travail précieuse qui peut les aider à bâtir leur carrière après l’obtention de leur diplôme.

Indépendamment de ce que vous avez épargné (ou non), il est logique de définir l’attente que votre enfant soit au moins partiellement responsable du coût de sa scolarité. Mais cela ne signifie pas nécessairement qu’il devra s’endetter astronomiquement pour faire des études, surtout si vous êtes prêt à l’orienter vers des sources de financement qui l’aideront à payer ses études. Par exemple, en plus de soumettre une demande pour le programme gouvernemental de prêt étudiant, et en fonction du revenu de votre ménage, les étudiants pourraient obtenir des subventions qui ne doivent pas être remboursées.

En plus des prêts et des subventions, il peut être utile de savoir que chaque année, des millions de dollars en bourses d’études ne sont pas réclamés simplement parce que personne n’en a fait la demande. Vous devez également savoir que bon nombre des bourses non réclamées ne sont pas liées au rendement scolaire. Dans cet esprit, prendre le temps de soumettre des demandes pour le plus grand nombre de bourses possible pourrait être judicieux.

Enfin, rappelez-vous que si votre objectif est d’assurer l’avenir de votre enfant ou le vôtre, il n’est jamais trop tard pour commencer à épargner. Visitez notre site Web et parlez à un courtier en dépôts pour en savoir plus sur les options qui vous sont offertes.

 

Les renseignements, les documents et les opinions contenus dans ce blogue sont fournis à titre d’information uniquement. Ce blogue ne constitue pas un conseil professionnel juridique, financier ou autre, et vous ne devez pas vous y fier en les substituant à des conseils fondés sur votre situation particulière.

Ce blogue contient des liens vers des sites Web tiers. Ces liens sont fournis à titre d’information et de commodité. Home Trust ne donne pas son aval aux contenus des sites Web tiers, ne fait aucune déclaration, ni ne donne aucune garantie quant aux renseignements figurant sur ces sites tiers. En cliquant sur un lien menant à un site tiers, vous quittez le site Web de Home Trust à vos propres risques. Home Trust décline toute responsabilité pour les dommages ou les pertes découlant de votre accès aux renseignements contenu dans ce blogue ou de tout site tiers ou du fait que vous vous êtes fié à ceux-ci.

Nous serions heureux de savoir ce que vous pensez de cette section Blogue. Veuillez envoyer vos commentaires à Blog@hometrust.ca

Partager l'article