Blog de la Compagnie Home Trust

Contribuez à prévenir les dégâts d’eau à venir grâce à ces projets estivaux

Les inondations dans plusieurs régions du pays n’ont pu être évitées ce printemps. Les eaux de crue se retirent habituellement dès que le temps pluvial du printemps cède la place aux températures plus chaudes de l’été, mais l’année 2019 semble faire exception à la règle. En fait, après un printemps ayant fait les manchettes en raison des inondations, les prévisions estivales de MétéoMédia annoncent d’autres inondations, en particulier dans certaines régions de l’Ontario et du Québec qui ont été plongées sous l’eau plus tôt cette année.

Si vous êtes propriétaire dans une zone traditionnellement susceptible aux inondations, vous connaissez probablement les mesures à prendre pour protéger votre maison des dégâts d’eau. Cependant, les conditions climatiques dangereuses se font plus courantes dans des zones jusque-là épargnées par les inondations. Ces conditions climatiques changeantes peuvent prendre au dépourvu les propriétaires, qui peuvent se retrouver littéralement le bec à l’eau!

L’avenir des inondations au Canada

Vous vous demandez ce que les experts ont à dire au sujet du risque d’inondation au Canada? Jetez un coup d’œil ci-dessous pour en savoir plus sur la situation passée, actuelle et future de votre région à l’égard des inondations.

Vancouver City SkylineL’environnement côtier idyllique de Vancouver fait de ses rives un endroit prisé. Toutefois, la ville est du même coup vulnérable à l’élévation du niveau de la mer. La population vivant dans les zones inondables de Vancouver s’est accrue de 67 % de 2006 à 2016, et les niveaux d’eau devraient continuer d’augmenter dans les années à venir. Ainsi, les inondations comme celle qui a récemment détruit des rues, perturbé l’horaire des traversiers et inondé une station du SkyTrain deviennent de plus en plus fréquentes.

Calgary City SkylineÉtant donné que nous associons habituellement les provinces des Prairies à des conditions de sécheresse, il est facile d’oublier que bien des villes de la région sont vulnérables aux inondations. La Ville de Calgary, qui se trouve à proximité de la rivière Bow et de la rivière Elbow, en est un exemple. La ville a subi des inondations dévastatrices en 2013, qui ont coûté la vie à cinq personnes et entraîné des milliards de dollars de dommages, et les urbanistes préviennent qu’il faudra encore des années avant que le plan de prévention des inondations de Calgary soit complètement mis en œuvre. Autrement dit, les propriétaires habitant la plaine inondable doivent se tenir prêts et mettre en œuvre des mesures pour la prévention des inondations.

Toronto City SkylineNul besoin d’avertir les Torontois à propos des risques d’inondation, surtout pas les propriétaires de résidences et d’entreprises sur les îles de Toronto. Certaines parties des îles sont submergées pour la deuxième fois depuis 2017, et les niveaux d’eau cette année sont déjà au-dessus de ceux d’il y a deux ans, année surnommée « l’inondation des 100 ans ». Il ne sera certainement pas facile pour les urbanistes et les propriétaires de protéger les maisons près des berges du lac Ontario des eaux de crue destructrices.

Montreal City SkylineMontréal a subi des inondations dangereuses ce printemps, qui ont déclenché un état d’urgence qui a duré des semaines. Le gouvernement provincial du Québec a fourni plus de 26 millions de dollars d’aide financière pour les personnes déplacées par les inondations, mais les propriétaires qui ont reçu de l’aide en tant que sinistrés des inondations cette année seront désormais assujettis à des conditions. Ils auront le choix de déplacer ou d’abandonner leur domicile, ou de prendre des mesures pour prévenir les dégâts d’eau, mais aucune autre aide financière ne sera fournie pour les réparations en cas d’inondation subséquente.

Halifax City SkylineLa saison des inondations a commencé tôt pour Halifax en 2019, une tempête hivernale s’étant soudainement transformée d’une chute de neige en une averse de pluie. La ville a l’habitude de composer avec les conditions hivernales capricieuses, mais à mesure que le niveau de la mer augmente, les propriétaires de la région ont de quoi s’inquiéter. Les phénomènes météorologiques extrêmes comme l’ouragan Juan de 2003 devraient se faire plus fréquents à Halifax, et les propriétaires ont tout intérêt à faire ce qu’ils peuvent dès maintenant pour prévenir les dégâts d’eau à venir.

De nombreuses raisons expliquent pourquoi les inondations sont en hausse, et bien que des mesures soient prises, la plupart des stratégies de prévention décrites par les gouvernements provinciaux et municipaux sont des solutions à long terme qui prendront des années pour être entièrement mises en œuvre. De plus, bien que ces mesures temporaires soient essentielles, elles ne sont pas conçues dans l’intérêt des propriétaires. Par conséquent, en cas de conditions météorologiques changeantes, il vous incombe de prendre des mesures préventives pour protéger votre domicile des dégâts d’eau.

Cinq rénovations pour prévenir les dégâts d’eau

Il existe de nombreuses façons de protéger votre domicile des inondations; cependant, les cinq rénovations domiciliaires suivantes sont souvent recommandées par des experts pour prévenir les dégâts d’eau :

Rénovations pour prévenir les dégâts d’eau Coût
Nettoyer les gouttières et installer des parefeuilles 500 $ à 1 400 $
Installer un clapet antiretour 1 000 $ à 2 000 $
Améliorer le nivelage autour de la propriété 1 000 $ à 3 000 $
Installer des pompes de puisard au sous-sol 1 100 $ à 2 900 $
Boucher les fissures et hydrofuger le sous-sol 2 000 $ à 7 500 $

Les fourchettes de coûts indiquées dans la figure qui précède sont des estimations approximatives fournies à titre indicatif seulement. Veuillez contacter un entrepreneur local qualifié pour des recommandations spécifiques et des devis pour votre propriété.

Les rénovations domiciliaires pour prévenir les dégâts d’eau en valent-elles le coût?

Les rénovations domiciliaires pour prévenir les dégâts d’eau sont loin d’être abordables. Elles peuvent vous amener à vous demander si c’est un bon investissement. C’est une bonne question. Essayez toutefois de voir les rénovations domiciliaires comme un investissement qui peut vous permettre d’économiser à long terme. Si ce n’est pas assez pour vous convaincre que cet été est le bon moment pour préparer votre maison aux conditions climatiques à venir, sachez que le coût moyen pour réparer un sous-sol inondé dans une grande ville canadienne se chiffre à 42 000 $. De plus, votre compagnie d’assurance habitation ne comprend peut-être pas les dégâts d’eau si vous n’avez pas ce type de couverture particulier dans votre police.

Les rénovations domiciliaires pour prévenir les dégâts d’eau offrent un bon rapport qualité-prix, mais le financement de ces rénovations est une autre paire de manches. Comme première étape, vous pouvez composer le 3-1-1 pour voir si des subventions sont offertes par votre gouvernement municipal, comme le Basement Flooding Protection Subsidy Program de la Ville de Toronto. Certains de ces programmes sont offerts spécialement pour absorber le coût des rénovations domiciliaires pouvant prévenir les dégâts d’eau dans votre maison.

Les inondations graves deviennent la norme dans bien des régions du Canada en raison des tendances climatiques changeantes. Cependant, grâce à des rénovations domiciliaires stratégiques pouvant prévenir les dégâts d’eau, vous et votre maison pourrez rester au sec!

Nous serions heureux de savoir ce que vous pensez de cette section Blogue. Veuillez envoyer vos commentaires à Blog@hometrust.ca

Partager l'article