Plus qu’un taux

Vous embauchez un assistant? Faites ces deux choses.

La plupart des conseillers financiers se perçoivent comme ayant un esprit d’entrepreneuriat. Après tout, vous êtes responsable d’attirer des clients, de créer une expérience de service et de générer des revenus, comme tout autre propriétaire d’entreprise. Mais l’un des véritables tests de l’esprit d’entrepreneuriat d’un conseiller réside en sa décision d’embaucher un assistant.

C’est un réel pari. Le processus d’embauche et de formation vous demandera beaucoup de temps. Vous risquez de perturber l’expérience de service à laquelle vos clients sont peut-être déjà habitués. Et bien sûr, l’engagement financier peut être important.

D’un autre côté, un bon assistant peut transformer votre pratique. Vous pouvez récupérer beaucoup de temps autrefois consacré à du travail à faible valeur et le réattribuer aux tâches qui génèrent les meilleurs bénéfices. Imaginez comment vous pourriez performer si vous étiez sujets à moins de stress et de distractions, et si vous aviez plus de temps pour vous concentrer.

Si cela est bien fait, vos clients bénéficieront d’un niveau de service encore plus élevé, et l’argent que vous investissez générera un excellent taux de rendement. Il n’est pas surprenant que de nombreux conseillers qui embauchent un assistant disent qu’ils auraient dû le faire plus tôt.

Si vous envisagez d’embaucher un assistant, voici deux conseils pour vous aider à tirer profit de votre investissement.

Définissez clairement vos attentes

Définir le rôle de votre assistant est comme définir un objectif d’investissement. Cela permet, à vous et à votre assistant, d’avoir des points de référence clairs pour réussir, de clarifier les responsabilités de chacun et de réduire les risques que des tâches soient reproduites inutilement. Et cela est essentiel pour faire le suivi sur la façon dont les choses se déroulent au fil du temps.

Le rôle classique est essentiellement celui d’un adjoint administratif. Le travail comprend des tâches telles que répondre aux appels et aux courriels, planifier des réunions, tenir à jour les dossiers des clients et répondre aux demandes de renseignements à propos de sujets comme les relevés et les reçus fiscaux.

Ces tâches ne nécessitent pas de licence ou de formation approfondie. L’échelle salariale de ce type d’assistant sera peu élevée et les rendements devraient être assez immédiats. Libéré de toutes ces tâches, vous pouvez vous concentrer sur l’entretien et le développement des relations qui feront avancer vos activités.

Une autre variante du rôle d’assistant se rapproche plus de celui d’un conseiller associé. Avec une licence et une formation appropriées, ce type d’assistant peut prendre des commandes, effectuer des transactions, résoudre des problèmes de conformité et même tenir des réunions avec des clients pour vous.

Il s’agit d’un tout nouveau niveau de responsabilité. Il peut être plus difficile de pourvoir le poste, et les dépenses seront plus importantes, mais en retour, vous aurez un niveau encore plus élevé de liberté pour établir de nouvelles relations et occasions de revenus.

Une troisième catégorie d’aide est un assistant à temps partiel ou virtuel. Peut-être avez-vous besoin d’une personne de temps à autre pour passer des appels et inviter des clients potentiels à un séminaire. Vous pourriez avoir besoin d’aide pour transférer toutes les données de vos clients vers un nouvel outil GRC. Avoir quelqu’un qui publie chaque semaine un blogue pour vous pourrait stimuler vos efforts de marketing.

Deux tendances rendent ce type d’aide occasionnelle plus viable que jamais. La première est l’économie à la demande, un nombre record de personnes travaillant sur une base temporaire et à la pige. La deuxième est la mondialisation des talents, qui a grandement facilité l’embauche en ligne d’aides qualifiées en Europe, en Asie, en Amérique latine et en provenance d’autres marchés étrangers.

Portez une attention particulière aux compétences générales

Lorsque vous cherchez le bon candidat, gardez à l’esprit que la principale raison pour laquelle les clients quittent les conseillers financiers n’est pas un mauvais rendement financier, mais un manque de communication. Surtout, les clients veulent se sentir vus, entendus et valorisés. Bien que l’astuce et l’attention aux détails soient toujours importantes chez un assistant, d’excellentes compétences générales sont inestimables.

Pensez à certaines de vos meilleures expériences de service. Il y a de bonnes chances qu’elles proviennent d’un détaillant ou d’un établissement d’accueil : un magasin, un restaurant, un hôtel ou même une compagnie aérienne. Il est donc logique d’élargir le champ de vos recherches au-delà du secteur des finances.

Même si vous êtes à la recherche d’un conseiller associé agréé, une personne possédant un bon instinct en matière de service à la clientèle et le désir d’apprendre peut constituer une embauche très efficace et économique. En 2020, beaucoup de personnes compétentes sont en position de changer de carrière.

Vous pouvez commencer vos recherches dans votre réseau personnel, sur des plateformes professionnelles comme LinkedIn et sur le plus grand tableau d’affichage d’emploi gratuit du pays, Indeed Canada.

Si vous décidez d’opter pour un assistant virtuel, il existe d’importants marchés comme Fiverr qui offrent de l’aide à la pige avec une tarification à l’heure et à la tâche pour tout, de la conception de cartes professionnelles au développement d’un site Web ou à l’automatisation des courriels de marketing.

L’embauche d’un assistant est une décision importante qui peut être très payante si vous le faites bien. Consacrez du temps à réfléchir exactement au type d’aide que vous voulez et n’oubliez pas d’accorder une haute importance aux compétences interpersonnelles. Bonne chance!

Les informations, les documents et les opinions contenus dans ce blogue ne sont fournis qu’à titre informatif. Ce blogue ne prétend en aucun cas offrir des conseils professionnels de nature juridique, financière ou autre, et vous ne devez pas vous en prévaloir en lieu et place de conseils spécifiques offerts en fonction de votre situation particulière. Ce blogue contient des liens vers des sites Web tiers. Ces liens sont fournis à titre informatif et pour votre commodité; Home Trust n’approuve le contenu d’aucun site Web tiers, et il ne fait aucune représentation ou garantie quant à l’information qui se trouve sur les sites tiers. En cliquant sur l’un ou l’autre des liens menant à un site tiers, vous quittez le site Web de Home Trust et vous le faites à vos propres risques. Home Trust décline toute responsabilité pour tout dommage ou perte résultant de votre accès à ce blogue ou de la confiance que vous accordez à l’information contenue dans ce blogue ou tout site tiers.