Blog de la Compagnie Home Trust

Étude de cas : Dustin et Anna, un couple de la génération du millénaire, planifient leur avenir

Il s’agit d’un premier blogue d’une série en cinq volets sur la planification de la retraite et le bien-être financier pour différentes étapes de la vie et circonstances familiales.

Dustin et Anna* représentent une famille plutôt typique de la génération du millénaire. Ils vivent et travaillent tous deux à Toronto, où ils occupent deux emplois à temps plein tout en élevant leur fils de 3 ans, Spencer. Dustin a 36 ans et Anna a 34 ans. Ils se sont mariés il y a cinq ans, après s’être fréquenté à l’université.

Cette jeune famille a beaucoup de priorités financières divergentes, ce qui complique la planification pour l’avenir. Ils ont récemment remboursé la totalité de leurs prêts étudiants, mais ils vivent dans l’une des villes les plus dispendieuses au monde et ils paient des services de garde d’enfant, qui, à Toronto, s’élèvent en moyenne à plus de 20 000 $ par année, ce qui impose un fardeau sur leurs revenus. Près de la moitié du revenu d’Anna est consacré aux dépenses des services de garde, qui totalisent 1 700 $ par mois. Elle voulait tout de même retourner au travail après son congé de maternité pour continuer de faire croître sa carrière de spécialiste des ressources humaines.

Ils ont décidé que le temps était venu de s’asseoir et de prendre le temps de songer à leurs priorités financières pour l’avenir et d’évaluer leurs objectifs pour la retraite. Ils savent qu’en accumulant leur pécule tôt, ils profiteront d’un retour plus important et ils devront économiser moins d’argent que s’ils avaient commencé plus près de l’âge de la retraite grâce à la magie des intérêts composés.

Comme plusieurs membres de la génération Y, Dustin et Anna ont longuement réfléchi avant d’entrer sur le marché du logement à Toronto, où l’abordabilité des logements s’est détériorée, passant de 3,9 fois le revenu annuel moyen du ménage à 8,6 fois ce revenu au cours des 15 dernières années. Toutefois, ils croyaient qu’il était important de s’intégrer au marché du logement dès que possible, puisque les prix des logements à Toronto continuaient de grimper. Ils espèrent amasser des capitaux propres grâce à leur copropriété de deux chambres à coucher, faisant partie de leur plan de bien-être financier global.

Ils se considéraient chanceux d’être en mesure de percer le marché du logement difficile de leur ville en encaissant leurs régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) dans le cadre du régime d’accession à la propriété du gouvernement fédéral pour les acheteurs d’une première maison afin d’acheter leur copropriété du centre-ville il y a deux ans. Dans le cadre de ce programme, les acheteurs d’une maison peuvent retirer jusqu’à 35 000 $ de leurs REER pour acheter une maison. Ils ont 15 ans pour rembourser le montant, les remboursements débutant la seconde année suivant le premier retrait des fonds.

En retirant les fonds de ses REER, le couple a commencé à songer sérieusement à ses finances et à la planification de la retraite. Comme ils ont retiré des fonds de leurs REER pour acheter la copropriété, ils ont diminué le pécule qu’ils tentaient d’accumuler. Ainsi, leurs objectifs étaient d’accumuler davantage d’argent pour leur épargne-retraite et pour l’éducation de leur enfant, tout en étant en mesure de payer les dépenses actuelles.

Lors d’une récente fin de semaine pluvieuse, alors que Spencer était chez ses grands-parents, Dustin et Anna ont décidé d’élaborer une stratégie.

Premièrement, ils ont décidé que leurs objectifs principaux étaient d’établir un budget minutieux et d’injecter directement les augmentations ou les profits imprévus, comme les remboursements d’impôt, dans une combinaison de régimes d’épargne-retraite et d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE) pour l’éducation de Spencer. Ils ont récemment appris que contribuer à un REEE leur permettrait d’être admissibles à un montant complémentaire du gouvernement par le biais de la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), qui remet aux familles 20 % de leurs contributions au REEE, jusqu’à concurrence de 2 500 $ par année et de 7 200 $ à vie.

Ils ont également déterminé que, bien que les dépenses liées aux services de garde d’enfant de Spencer représentent actuellement une grande partie de leur budget, ce dernier doit aller à l’école dans deux ans, libérant ainsi le montant de 1 700 $ par mois qu’ils déboursent présentement, puisqu’Anna sera en mesure d’adapter ses heures de travail pour aller chercher Spencer à l’école. Ils ont décidé de verser ce montant dans leurs deux REER, dans le REEE, ainsi que dans leur compte d’épargne à intérêt élevé (CEIE) pour accumuler des fonds d’urgence auxquels ils peuvent accéder en tout temps, sans période d’immobilisation et sans contracter de dette. Ils prévoient discuter avec un planificateur financier, qui les aidera à élaborer un portefeuille diversifié adapté à leurs besoins.

Pendant leur fin de semaine de planification financière, Anna et Dustin ont discuté à quel point il leur semblait difficile d’essayer d’imaginer leur retraite. Toutefois, en riant, ils ont décidé qu’ils disposaient encore d’un peu de temps pour tout planifier. L’important, c’est qu’ils avaient l’impression d’avoir une feuille de route financière qui leur permettrait de profiter de la vie dans le futur. De plus, les grands-parents de Spencer seront heureux de passer la fin de semaine avec leur petit-fils quand le couple devra avoir sa prochaine discussion.

Dans le prochain volet de notre série : Jaspreet et Matt forment un couple de travailleurs en milieu de vie qui viennent de s’établir à Vancouver et qui commencent à élaborer leur plan de retraite après avoir voyagé pendant des années.

*Dustin et Anna ne sont pas des personnes réelles, mais leur histoire représente les discussions typiques de nombreux membres de la génération du millénaire en matière de retraite. Elle ne doit pas être interprétée comme étant des conseils financiers. Adressez-vous à un planificateur financier pour discuter de votre situation et essayez la calculatrice de revenu de retraite canadienne pour vous aider à déterminer ce dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs de retraite.

Ce blogue fait partie d’une série en cinq volets sur la retraite. Consultez les autres blogues de la série : Jaspreet et Matt ; Trish ; George ; Francesca et Angelo

Les informations, les documents et les opinions contenus dans ce blogue ne sont fournis qu’à titre informatif. Ce blogue ne prétend en aucun cas offrir des conseils professionnels de nature juridique, financière ou autre, et vous ne devez pas vous en prévaloir en lieu et place de conseils spécifiques offerts en fonction de votre situation particulière. Ce blogue contient des liens vers des sites Web tiers. Ces liens sont fournis à titre informatif et pour votre commodité; Home Trust n’approuve le contenu d’aucun site Web tiers, et il ne fait aucune représentation ou garantie quant à l’information qui se trouve sur les sites tiers. En cliquant sur l’un ou l’autre des liens menant à un site tiers, vous quittez le site Web de Home Trust et vous le faites à vos propres risques. Home Trust décline toute responsabilité pour tout dommage ou perte résultant de votre accès à ce blogue ou de la confiance que vous accordez à l’information contenue dans ce blogue ou tout site tiers.

Nous serions heureux de savoir ce que vous pensez de cette section Blogue. Veuillez envoyer vos commentaires à Blog@hometrust.ca

Partager l'article