Blog de la Compagnie Home Trust

Étude de cas : Pour un père monoparental avec deux enfants, il est essentiel d’avoir une feuille de route pour l’avenir

Il s’agit du quatrième blogue d’une série en cinq volets sur la planification de la retraite et le bien-être financier pour différentes étapes de la vie et circonstances familiales.

George*, 38 ans, est un père monoparental de deux garçons d’âge scolaire, Andy et Marcus. Il travaille à temps plein en tant que chef à Montréal et n’a aucun régime de retraite d’entreprise, bien qu’il ait réussi à verser environ 50 000 $ dans des REER au fil des ans et qu’il continue de cotiser environ 200 $ par mois.

Avant la séparation de George et de la mère de ses fils il y a un an, la famille vivait dans une maison de trois chambres à coucher à Montréal. La maison a depuis été vendue et le produit de la vente a été partagé entre les deux. Une partie de la moitié de George se trouve actuellement dans un compte d’épargne libre d’impôt jusqu’à ce qu’il ait une meilleure idée de ce que sera son plan financier à long terme. Son ancienne partenaire est retournée vivre en Europe où elle est née et les garçons y passent leurs étés.

Après la vente de la maison, George a emménagé avec son père Jeremy. Les deux ont toujours été proches, surtout depuis que la mère de George est décédée il y a plusieurs années. Lorsque George est redevenu célibataire, lui et son père ont discuté d’un certain nombre d’arrangements, mais se sont entendus sur celui-ci pour plusieurs raisons. Tout d’abord, bien que Jeremy soit assez actif pour un homme de 75 ans, il se sent seul depuis la mort de sa femme et aimerait bien avoir de la compagnie et un peu d’aide autour de la maison. De plus, puisque George travaille très tard au restaurant, souvent jusqu’à 3 h du matin, faire garder Andy et Marcus est difficile. Andy a 8 ans et Marcus a 10 ans et malgré qu’ils ne requièrent pas de beaucoup de soins, ils ont besoin de supervision. La maison de Jeremy est également proche du travail de George. Enfin, George préférerait payer le loyer à son père plutôt qu’à un propriétaire, ce qui est non seulement moins cher, mais aussi leur permettra de faire des rénovations nécessaires et ainsi accroître la valeur nette de la propriété dont George héritera éventuellement de son père. De plus, les garçons aiment passer du temps avec leur grand-père alors qu’ils s’adaptent toujours à la rupture de leurs parents.

Maintenant qu’il a un endroit pour vivre, George envisage ce qui doit être fait pour assurer l’avenir de ses enfants et sa retraite éventuelle. Ses principales préoccupations sont d’avoir une assurance vie adéquate au cas où quelque chose lui arrivait, d’avoir assez d’argent pour payer les études universitaires de ses enfants ainsi que ses placements de retraite parce qu’il n’a pas de régime de retraite d’entreprise.

Les experts recommandent généralement d’acheter une assurance vie qui est de sept à dix fois votre salaire, selon le gouvernement du Canada. Comme il est relativement jeune, George estime qu’il obtiendra des taux inférieurs à ceux des personnes plus âgées et a embauché un courtier d’assurance pour l’aider à trouver la meilleure police.

Même si l’ancienne partenaire de George promet d’aider à payer l’éducation des enfants, George veut s’assurer qu’il a suffisamment de fonds pour qu’ils puissent aller à l’université. Lorsque les garçons sont nés, ses parents ont ouvert un régime enregistré d’épargne-études (REEE) pour chacun d’eux, auquel Jeremy a continué d’ajouter 25 $ par mois. George tient particulièrement à accroître les REEE, car le gouvernement y ajoute des fonds par l’entremise de la Subvention canadienne pour l’épargne-étude. Comme le coût moyen d’une éducation postsecondaire oscille autour de 20 000 $ par année, George sait qu’il doit relever le double défi d’épargner pour l’éducation de ses enfants tout en essayant d’épargner pour sa propre retraite.

Heureusement, George a très peu de dettes autres qu’une carte de crédit, ce qui lui permet d’atteindre ses objectifs d’épargne. Il a un rendez-vous avec son conseiller financier afin de déterminer quelle proportion du produit de la vente de la propriété qu’il a reçu devrait être mise dans les REEE, ses REER et ses épargnes d’urgence.

Les dernières années ont été un peu instables pour George et ses fils. Mais ce père monoparental croit maintenant qu’il a trouvé la bonne recette pour un avenir plus stable pour lui, ses enfants et son père.

Dans le prochain volet de notre série : Maintenant que leurs enfants ont quitté la maison, Francesca et Angelo veulent savoir si leur pécule est suffisant pour tous leurs objectifs financiers.

*George n’est pas une personne réelle, mais son histoire représente bien ce que de nombreux parents monoparentaux font face par rapport à la planification financière et à la retraite. Elle ne doit pas être interprétée comme étant des conseils financiers. Adressez-vous à un planificateur financier pour discuter de votre situation et essayez la calculatrice de revenu de retraite canadienne pour vous aider à déterminer ce dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs de retraite.

Ce blogue fait partie d’une série en cinq volets sur la retraite. Consultez les autres blogues de la série : Dustin et Anna ; Jaspreet et Matt ; Trish ; Francesca et Angelo

Les informations, les documents et les opinions contenus dans ce blogue ne sont fournis qu’à titre informatif. Ce blogue ne prétend en aucun cas offrir des conseils professionnels de nature juridique, financière ou autre, et vous ne devez pas vous en prévaloir en lieu et place de conseils spécifiques offerts en fonction de votre situation particulière. Ce blogue contient des liens vers des sites Web tiers. Ces liens sont fournis à titre informatif et pour votre commodité; Home Trust n’approuve le contenu d’aucun site Web tiers, et il ne fait aucune représentation ou garantie quant à l’information qui se trouve sur les sites tiers. En cliquant sur l’un ou l’autre des liens menant à un site tiers, vous quittez le site Web de Home Trust et vous le faites à vos propres risques. Home Trust décline toute responsabilité pour tout dommage ou perte résultant de votre accès à ce blogue ou de la confiance que vous accordez à l’information contenue dans ce blogue ou tout site tiers.

Nous serions heureux de savoir ce que vous pensez de cette section Blogue. Veuillez envoyer vos commentaires à Blog@hometrust.ca

Partager l'article