Blog de la Compagnie Home Trust

Étude de cas : Un couple dans la quarantaine à l’emploi s’efforce de réduire leur dette

Il s’agit du deuxième blogue d’une série en cinq volets sur la planification de la retraite et le bien-être financier pour différentes étapes de la vie et circonstances familiales.

Jaspreet et Matt* sont des conjoints de 45 ans sans enfants vivant à Vancouver avec la mère de Jaspreet, qui est âgée de 70 ans et dispose d’une petite rente. Ils sont locataires de la copropriété à deux chambres dans laquelle ils vivent et les trois paient leur part du loyer qui est actuellement de 2 500 $.

Le couple vit au Canada depuis environ 10 ans, après avoir passé plusieurs années à voyager à travers le monde. Après que sa santé se soit détériorée, la mère de Jaspreet a quitté son Inde natale pour rejoindre le couple établi à Vancouver depuis quelques années. Ils ont consacré les premières années qu’ils ont passées à Vancouver à parfaire leur éducation et, maintenant, ils occupent tous deux de bons emplois au gouvernement. Cependant, ils ont accumulé beaucoup de dettes en raison de leur éducation et de leurs années de voyage, une grande partie de leur argent sert à payer le loyer et ils n’ont pas d’économies. Ils estiment qu’ils doivent se concentrer à la fois sur la réduction de leur dette et la planification de leur retraite.

En raison de leur manque d’économies, de leur dette élevée et des maisons de plus en plus inabordables à Vancouver, Jaspreet et Matt n’envisagent pas d’acheter une maison et prévoient rester locataires. Les prix des maisons à Vancouver sont parmi les plus élevés au pays, le prix moyen d’une maison étant à plus de 1 million $.

De nombreux travailleurs du secteur privé au Canada possèdent maintenant des régimes à cotisations déterminées. Dans ces régimes, un montant fixe est versé chaque année par l’employé et l’employeur, en fonction du revenu du travailleur. Ils ne garantissent pas un montant à la retraite. Toutefois, en tant qu’employés fédéraux, ils sont inscrits au régime de retraite de la fonction publique, qui fournit un revenu fixe à vie après la retraite, peu importe le rendement du régime, ce qui signifie une inquiétude en moins quant à l’épuisement des épargnes de retraite.

Un samedi matin, alors qu’ils déjeunaient dans leur café de quartier préféré, Matt et Jaspreet ont décidé d’avoir une discussion franche en matière d’argent, principalement pour déterminer ce qu’ils devaient faire au cours des 20 prochaines années pour profiter d’un régime de retraite solide. En partie parce que ses parents sont décédés lorsqu’il était jeune, Matt ne voulait pas attendre après la retraite pour faire les choses qu’il avait envie de faire, au cas où il serait trop malade pour les apprécier, c’est pourquoi ils ont décidé de voyager pendant qu’ils étaient plus jeunes. Plutôt, leur plan avait toujours été de vivre plus simplement à la retraite. Mais jusqu’à ce matin, ils n’avaient jamais fait de plans plus détaillés.

Voici le résultat de leur discussion. Quoique la mère de Jaspreet déboursait une partie du loyer pour le moment, le couple ne voulait pas compter sur ce revenu supplémentaire puisqu’elle aurait peut-être besoin de cet argent pour des soins ou autres choses. Leur revenu net mensuel est d’environ 8 000 $ et, moins leur loyer, ils disposent de 5 500 $ par mois. Les paiements sur leur dette – 80 000 $ sur une marge de crédit (à un taux d’intérêt de 5 %) – sont leur deuxième dépense la plus importante, à raison de 2 400 $ par mois. Cela leur laisse actuellement 3 100 $ par mois pour vivre.

En faisant une estimation approximative tout en dégustant leurs œufs brouillés et leur café, le couple a déduit qu’avec leurs régimes de retraite publique, ils obtiendraient chacun environ 31 000 $ par année s’ils gardent leurs emplois actuels jusqu’à l’âge de 65 ans, ce qu’ils espèrent. Les prestations moyennes du RPC au Canada sont d’environ 700 $ et ils croient tous deux que leurs prestations se rapprocheront de ce montant, bien qu’ils se soient promis au déjeuner qu’ils allaient obtenir leur relevé de cotisations du RPC immédiatement pour connaître le montant exact et en apprendre davantage sur leur régime de retraite. Sachant qu’ils ne prévoient pas de dépenses extravagantes à proximité ou après la retraite, comme des voyages, l’éducation d’enfants ou des mariages, ils estiment que c’est plus que suffisant pour être à l’aise, d’autant plus que lors de leur retraite, ils envisagent de quitter la dispendieuse ville de Vancouver, afin de s’établir ailleurs au Canada où le logement est plus abordable.

En examinant leurs dépenses mensuelles, Jaspreet et Matt ont décidé qu’ils pouvaient verser 600 $ par mois pour rembourser leur dette plus rapidement. À ce rythme, s’ils ne contractent aucune autre dette, ils seraient en mesure de rembourser leur dette en environ trois ans, mais s’ils ajoutent ce montant mensuel de 600 $, ils pensent qu’ils pourraient le faire en un peu plus de deux ans.

Jaspreet et Matt savent qu’ils doivent faire plus de calculs, mais ils se sentaient mieux après avoir discuté certaines des options. Une chose sur laquelle ils se sont entendus c’est qu’ils ne s’y connaissent pas beaucoup en investissement, donc, alors qu’ils attendaient la facture, ils se sont promis de prendre immédiatement rendez-vous avec un conseiller financier, afin de passer en revue le plan de base qu’ils venaient d’élaborer et d’obtenir des conseils sur la façon d’investir et d’épargner après le remboursement de leur dette.

Dans le prochain volet de notre série : Trish est une femme célibataire autonome qui a dû modifier ses régimes de retraite après une réduction des effectifs de son entreprise.

*Jaspreet et Matt ne sont pas des personnes réelles, mais leur histoire représente les discussions typiques de nombreux couples dans la quarantaine en matière de retraite. Elle ne doit pas être interprétée comme étant des conseils financiers. Adressez-vous à un planificateur financier pour discuter de votre situation et essayez la calculatrice de revenu de retraite canadienne pour vous aider à déterminer ce dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs de retraite.

Ce blogue fait partie d’une série en cinq volets sur la retraite. Consultez les autres blogues de la série : Dustin et Anna ; Trish ; George ; Francesca et Angelo

Les informations, les documents et les opinions contenus dans ce blogue ne sont fournis qu’à titre informatif. Ce blogue ne prétend en aucun cas offrir des conseils professionnels de nature juridique, financière ou autre, et vous ne devez pas vous en prévaloir en lieu et place de conseils spécifiques offerts en fonction de votre situation particulière. Ce blogue contient des liens vers des sites Web tiers. Ces liens sont fournis à titre informatif et pour votre commodité; Home Trust n’approuve le contenu d’aucun site Web tiers, et il ne fait aucune représentation ou garantie quant à l’information qui se trouve sur les sites tiers. En cliquant sur l’un ou l’autre des liens menant à un site tiers, vous quittez le site Web de Home Trust et vous le faites à vos propres risques. Home Trust décline toute responsabilité pour tout dommage ou perte résultant de votre accès à ce blogue ou de la confiance que vous accordez à l’information contenue dans ce blogue ou tout site tiers.

Nous serions heureux de savoir ce que vous pensez de cette section Blogue. Veuillez envoyer vos commentaires à Blog@hometrust.ca

Partager l'article